Accueil | Compositeurs | Œuvres | Bibliographie | Liens | Contact | Rechercher

Piano solo

Et / ou pour 1 à 44 pianistes (1972)

7 1/4 oeuvre pédagogique, 4 pièces pour piano solo (1985)

Le temps d'écrire (1988) version de concert pour piano (1992)

Pianopolis 1 -Jean-Henri Pape ; 2 - Sébastien Erard; 3 - Ignace Pleyel, pour piano seul (2015)

Musique de chambre pour piano solo

1+1 = 4 pour piano et percussions (1988)

6 à 12 instruments

Pour 70 doigts oeuvre pédagogique pour 7 instrumentistes : clarinette, trompette, 2 pianos électroniques (2 GT), piano 6 mains (1980)

Œuvres mixtes

Pour 70 doigts oeuvre pédagogique pour 7 instrumentistes : clarinette, trompette, 2 pianos électroniques (2 GT), piano 6 mains (1980)

Années 1970

Et / ou pour 1 à 44 pianistes (1972)

Années 1980

Pour 70 doigts oeuvre pédagogique pour 7 instrumentistes : clarinette, trompette, 2 pianos électroniques (2 GT), piano 6 mains (1980)

7 1/4 oeuvre pédagogique, 4 pièces pour piano solo (1985)

1+1 = 4 pour piano et percussions (1988)

Années 1990

Le temps d'écrire (1988) version de concert pour piano (1992)

Années 2010

Pianopolis 1 -Jean-Henri Pape ; 2 - Sébastien Erard; 3 - Ignace Pleyel, pour piano seul (2015)

10 à 20 minutes

Pour 70 doigts oeuvre pédagogique pour 7 instrumentistes : clarinette, trompette, 2 pianos électroniques (2 GT), piano 6 mains (1980)

1+1 = 4 pour piano et percussions (1988)

7 1/4 oeuvre pédagogique, 4 pièces pour piano solo (1985)

Et / ou pour 1 à 44 pianistes (1972)

20 à 30 minutes

Le temps d'écrire (1988) version de concert pour piano (1992)

Catalogue
Effectif
Année
Durée
Catalogue

Michel Decoust

1936-
France

Site du compositeur (Site du compositeur)

Biographie

Né en 1936, baignant dans la musique dès son enfance, Michel Decoust s’engage entièrement dans cette carrière à la fin des années 50. Parcours marqué par toutes sortes de dualités, à commencer par celle qui frappe toute la musique savante en Europe à cette époque: écrire sériel ou pas, revendiquer l’appartenance à une avant-garde ou non. Une alternative contournée et maîtrisée, puisque Decoust est à la fois l’homme d’un Prix de Rome (1963) et la cause d’un scandale esthétique, à la suite d’une œuvre expérimentale avec sons atomisés, écrite pour l’Orchestre National et créée dans la Cathédrale de Royan (1967).
Hésitant à ses débuts entre la composition et la direction d’orchestre, il mène finalement de front les deux métiers, le second jusqu’aux années 80. En 1973, il créé avec Irène Jarsky et Martine Joste le Conservatoire de Pantin, après avoir participé, à la demande de Marcel Landowski, à la fondation de l’Orchestre des Pays de la Loire de 1967 à 1971./.../ Source (Site du compositeur)

Catalogue général (Durand-Salabert-Eschig)
Partitions piano (Di-Arezzo)
Portail de la musique contemporaine

Page actualisée le 23/01/2016

© Hélène Uhry / Cara Arndt 2015
Administration | Signaler un problème | Mentions légales

Mentions légales

Responsable du contenu : Mme Hélène Uhry

Développeuse du site : Cara Arndt

Les différents éléments composant le contenu de ce site (textes, photos) appartiennent à leurs propriétaires respectifs.
Ils nous ont été fournis par ceux-ci, sont dans le domaine public ou leur license nous autorise à leur utilisation.
Toutefois, s'il y avait une erreur, n'hésitez pas à nous la signaler via le lien "Signaler un problème" disponible au bas de chaque page et nous ferons notre possible pour la rectifier dans les meilleurs délais.